top of page

POSTER BOY

Long-métrage documentaire de Laurence Garret

En production

UAAM - Daniel - jour.png

C’est l’histoire d’un homme.

Vétéran de la guerre d’Irak, il revient sur les scènes clés de sa vie, dans un voyage qu’il entreprend depuis Salt Lake City, la ville où il a grandi, jusqu’à Tijuana, sa ville de naissance. Daniel Torres est Mexicain. En 2004, il s’est enrôlé, frauduleusement, dans l’armée américaine. Arrêté et expulsé, Daniel Torres tente d’échapper à ses démons, habité par l’idée que l’esprit de sa grand-mère l’accompagne dans sa quête. Aujourd'hui, Daniel Torres s’est engagé dans un autre combat : il est temps de parler au nom de tous ces vétérans qui ont risqué leur vie pour un pays dont, ensuite, ils ont été bannis.

Crédits

Réalisé par Laurence Garret

Écrit par Laurence Garret et Juan-Manuel Sepúlveda

En coproduction avec Acqua Alta

Workshops et festivals

Intention de la réalisatrice

«POSTER BOY suit la trajectoire de Daniel Torres. Entraîné au sein de l’armée la plus puissante et dévastatrice au monde, il en a été déclassé socialement, laissé pour compte, jugé indésirable dans un mouvement cynique qui exclue toute compensation. Un parcours emblématique de ces nombreux vétérans qui ont presque tout perdu.

L’histoire de guerre que raconte Daniel Torres est anti-héroïque en soi. C’est une histoire profane qui déconstruit la guerre et l’autoritarisme patriarcal inhérent à ses institutions. Daniel Torres ne se considère pas comme une victime. Il est porteur d’une voix insolente qui va à l’encontre de ceux qui font emblème de leur mission.

Mon intention est de faire entendre les rêves sourds et enfouis, les défaites d’un jeune homme perdu dans la violence, plutôt que de faire un film sur les vétérans ou sur la guerre. Le récit de Daniel Torres fait écho à ceux, de plus en plus nombreux, qui sont pris dans la violence de notre monde contemporain. Des individus méprisés par un système assumant une déshumanisation des rapports.»

Note de la production

«En documentaire, les questions du trouble post-traumatique des anciens soldats et de l’expulsion des immigrés illégaux sont envisagées principalement sous l’angle du fait de société. POSTER BOY nous fait ressentir l’expérience du personnage comme sujet. L’idée d’égalité est au cœur du dispositif. La réalisatrice offre un cadre pour permettre à son protagoniste de reprendre le pouvoir sur les situations qu’il a vécues. Ce mouvement de partage qui s’instaure avec Daniel et avec le spectateur déstabilise l’ordre et balaie le rapport asymétrique entretenu envers les minorités.»

Laurence Garret

Autodidacte, Laurence Garret s’installe au Maroc à la suite d’un accident l’ayant conduit à une hospitalisation de plusieurs mois à l’âge de 18 ans. Elle prend part à la création à Casablanca, auprès de Saïda Britel, d’une des premières sociétés de production marocaines dédiées à la publicité et aux contenus audiovisuels. A son retour en France, elle travaille comme styliste pour des photographes de mode. Puis, elle décide de rompre avec ce milieu pour se consacrer à la réalisation. Elle tourne son premier film, autoproduit, en 2002 à partir d'images d'archives Super 8. Elle se forme ensuite à Lussas et réalise Les cheveux coupés avec le Groupe de Recherches et d'Essais Cinématographiques. Engagée dans l’éducation à l’image depuis 2010, elle anime des ateliers en milieu scolaire pour La Cinémathèque Française (Cinéma, 100 ans de Jeunesse). Élue au Conseil d’Administration de l’Association des cinéastes documentaristes Addoc, elle est membre active de l’Observatoire de la liberté de création, une association émanant de La Ligue des Droits de l’Homme.

POR LA LIBERTAD

Doc, 2017, 85 min, France/Mexique

IFF Rotterdam, 2017
BAFICI, 2017

Geneva IFF, 2017

Black Canvas/Festival de Cine Contemporáneo, 2018

Diffusion : Ciné+

 

EN AUCUN LIEU, DON LUIS BUÑUEL

Essai doc, 2014, 55 min, France

Atlantida Film Fest, 2014

Different 7 !/L'autre cinéma espagnol, 2014

Fonds Images de la culture/CNC

Diffusion : France 3 Corse

LES CHEVEUX COUPÉS

Fiction exp, 2008, N&B, 16 mm, 14 min; France

Prix du Jury au Festival du film court de Grenoble, 2008

Premiers Plans de Angers/Section Figures Libres, 2009

Festival international des jeunes réalisateurs de Saint-Jean-de-Luz, 2009

Etats généraux du film documentaire de Lussas, 2008

 

L'OMBRE ET LA MAIN

Doc, 2017, 52 min, France

Diffusion : Histoire, TLM

LE TEMPS RETENU

Doc, 2005, 70 min, France

Diffusion : France 3 Rhône-Alpes

VOYAGE EN AMNÉSIE

Fiction exp, 2003, Super 8, 10 min, France

logo_so-cle_generique baseline blanc.png
bottom of page